De l’immanquable convergence des univers virtuels casual et de jeux sociaux

Dans mes prédictions 2012, j’anticipe le retour sur le devant de la scène des univers virtuels. Ce qui a motivé cette prédiction est le phénomène de convergence que je constate entre les univers virtuels et les jeux sociaux. Vous noterez que cette convergence n’est pas nouvelle, car je l’avais déjà constaté il y a quatre an (Réseau social + univers virtuel + jeu en ligne = $), puis avec la vague des casual MMO et social MMO.

Certes, nous sommes en 2012 et les univers virtuels sont passés de mode (Que reste-t-il des mondes virtuels ?), mais leur héritage est néanmoins bien présent dans les plateformes sociales actuelles (Quel est l’héritage de Second Life ?). Dans tous les cas de figure, ceux qui annoncent la fin des univers virtuels sont bien ignorants, car le segment des univers pour enfants ne s’est jamais aussi bien porté avec des utilisateurs qui se comptent en centaines de millions : Top 15 Virtual Worlds.

Classement des univers virtuels pour enfants

Des univers comme Habbo, Poptropica, Club PenguinStardoll ou MoshiMonsters affichent une fréquentation et des profits records. Les éditeurs de ces univers ont donc tout intérêt à faire évoluer leur plateforme pour accompagner le vieillissement de leurs utilisateurs, notamment en y intégrant une dimension sociale plus marquée (How Disney’s Club Penguin Became the Biggest Social Network for Kids) et en proposant des versions mobiles (Club Penguin’s First Mobile App Arrives on iOS).

Donc non, les univers virtuels ne sont pas morts, et dans la mesure où ils fédéraient déjà des dizaines de millions de membres avant la naissance des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, il est normal qu’ils entament une migration vers un modèle plus social. Vous pouvez d’ailleurs observer cette mue auprès d’acteurs historiques comme Cyworld qui repart à la conquête du monde : Korea’s Cyworld takes second shot at going global.

Les MiniHome de Cyworld

Ce phénomène de convergence s’observe également en France avec Prizee (initialement une plateforme de casual games qui a plus tard introduit un univers virtuel casual) qui vient de lancer deux nouveaux jeux / univers “hybrides” qui sont accessibles sur le site dédié et sur Facebook :

  • Inkazee qui a ouvert en novembre dernier et exploite le monde Inca et propose 300 niveaux répartis sur 20 mondes originaux (à ce jour près de 250.000 joueurs inscrits, dont 9% seulement via Facbeook) ;

    L'interface du jeu Inkazee sur Facebook
  • Enovaa, sur le thème de l’espace qui a été ouvert le mois dernier.

    L'interface du jeu eNovaa sur son site

Je ne saurais pas vous dire si cette approche hybride est le modèle d’avenir pour les jeux casual / social, mais je fais confiance au fondateur de Prizee (Tristan Colombet avec qui j’avais eu le plaisir de collaborer il y a quatre ans et dont je vous recommande l’interview) pour mener à bien cette transformation. Visiblement toute la difficulté consiste à ne pas altérer la mécanique propre à Prizee (qui repose sur la limitation du nombre de parties et les dotations) tout en respectant les règles imposées par Facebook.

2012 sera-t-elle l’année du retour en force des social MMO ? Difficile à dire, car le marché est encore très instable. De même, tous les acteurs du social gaming n’ont pas encore dévoilé leur stratégie, notamment Zynga qui se diversifie lentement (Here’s Why Zynga Is Attacking A Brand New Audience With Its Latest Game) et le français Kobojo qui privilégie pour le moment l’internationalisation et la mobilité (Kobojo Opens Berlin Office, Preps New Game Lineup for Facebook and Mobile).

Laisser un commentaire