Minecraft = Second Life + Lego universe – 24 bits

Connaissez-vous la toute dernière destination à la mode ? Non il ne s’agit pas de CityVille (la dernière réalisation de Zynga) mais bien de Minecraft. Pour faire simple, Minecraft est à la base un jeu de construction qui s’est petit à petit transformé en un quasi-univers virtuel avec une communauté très active.

Un jeu à la fois simple et complexe

Au commencement était donc Minecraft, un jeu au look très rétro (façon 8 bits) dans lequel vous évoluez sur une île générée de façon aléatoire où vous avez la possibilité de façonner l’environnement selon vos gouts (un peu comme dans Populus). L’intérêt de façonner l’environnement est de trouvez des matières premières (terre, bois, minerais…) pour concevoir des outils et vous construire un abri. Cet abri vous servira de protection contre les créatures de la nuit (squelettes, zombies…). Donc dans la journée vous aménagez votre île, chassez des moutons et cochons (pour manger et récupérer des forces).

L'environnement de Minecraft

Une fois la nuit tombée, vous vous enfermez dans votre abri pour confectionner de nouveaux outils / armes / habits et pour creuser une galerie souterraine afin de trouver des matériaux plus riches (ceux qui se trouvent en profondeur).

Vos premiers adversaires dans Minecraft

Pour vous donner une idée plus précise, je vous renvoie vers la page Wikipedia ou sinon vers ce trailer :

Le pitch est assez simple, mais l’histoire du développement de ce jeu est tout à fait incroyable. Dès le début, son créateur (Markus Persson) a décidé de faire participer la communauté et à commencé à récolter des dons pour financer le développement de son jeu. Face à l’engouement des premiers joueurs, il a décidé de modifier le modèle économique : les joueurs sont activement impliqués dans l’évolution du produit qui gagne en richesse au fil des mois et est vendu de plus en plus cher (il est vendu à 15€ pour le moment, mais risque de passer à 20€ une fois la V.1 finalisée : Minecraft Reaches Beta Status, Price Goes Up). Aux dernières nouvelles, il se serait écoulé plus de 800.000 unités en 2010, soit un C.A. de plus de 10 millions de $ pour le créateur ($250,000-a-day Minecraft strikes indie game gold).

Une communauté très impliquée

En à peine une année, Minecraft est donc devenu un authentique phénomène viral (Minecraft: How Social Media Spawned a Gaming Sensation) et a su mobiliser une communauté impressionnante autour de sa constellation de sites : le blog et le wiki officiel, la version iPhone officieuse, les innombrables tutoriaux sur YouTube, le site et le forum de la communauté française, les nombreux serveurs de jeux multijoueurs (dont le français MineField)…

Exemple de réalisation d'envergure sur le serveur Minefield (@ Demazeux et Dokmixer)

Cet incroyable succès repose sur un paradoxe inédit : le jeu est d’apparence très simple, mais la communauté a participé à son enrichissement progressif jusqu’à en faire un environnement virtuel incroyablement riche où l’on trouve des créations très sophistiquées (aussi bien des bâtiments que des attractions, des mécanismes électroniques ou même des ordinateurs). À une époque où les éditeurs sud-coréens et japonais sortent des MMORPG avec des moteurs graphiques toujours plus puissants, ce jeu nous prouve que la dynamique communautaire est un authentique facteur-clé de succès.

Le jeu propose à l’origine un gameplay solo, mais l’arrivée du multijoueur a permit de débrider la créativité de la communauté. Il existe ainsi un certain nombre de serveurs opérés par des enthousiastes. Chaque serveur répond à ses propres règles et permet de donner au jeu une « coloration » : plutôt Wolrd of Warcraft avec des quêtes, plutôt Sim City avec des villes complètes, plutôt Roller Coater Tycoon avec des attractions… J’ai eu une longue discussion avec dokMixer qui est dans l’équipe de modération du serveur Minefield.fr et il m’a confirmé le potentiel d’évolution gigantesque derrière Minecraft (qui n’en est qu’à la version beta). Ils avaient ainsi créé un stade de foot avec un ballon carré (malheureusement cette création n’est plus disponible depuis la mise à jour) :

La simulation de foot de Minefield (crédit photo : Minefield.fr)

De nombreuses possibilités d’évolution grâce aux plugins

Une des particularité de Minecraft est également de proposer un système de plugin pour pouvoir ajouter des possibilités au jeu. Il existe des plugins à installer sur le logiciel client (par exemple pour pouvoir vous doter d’une tronçonneuse) ou du côté serveur pour en faire bénéficier tous ceux qui sont connectés en même temps. Ce principe de plugins permet donc de faire évoluer l’environnement comme vous le souhaitez, il y avait par exemple des PNJ sur le serveur Minefield et même un boulanger ! Malheureusement depuis le passage à la version beta, l’éditeur affiche une volonté forte d’harmoniser tout ça et notamment de passer par un jeu d’APIs pour plus de stabilité.

Certains plugins permettent ainsi d’introduire une monnaie virtuelle (iConomy), d’autres permettent de faire de la gestion d’inventaire côté serveur (donc potentiellement de faire une marketplace d’objets virtuels). Monnaie virtuelle, environnements persistants, marketplace, boutique virtuelle (le boulanger du serveur Minefield.fr), tout ceci n’est pas sans me rappeler Second Life, ou pour être plus précis OpenSim (la version ouverte). Même si la communauté s’oppose farouchement à comparer Minecraft à SL, les différences sont subtiles, mais la mécanique est tout de même légèrement différente :

  • SL n’intègre pas directement de mécanique de jeu dans son ADN ;
  • L’outil de création de SL est plus puissant, mais plus complexe ;
  • Les nouveaux résidents de SL sont accueillis sur l’orientation island… puis livrés à eux-mêmes alors que les nouveaux joueurs de Minecraft ont un but journalier (survivre) ;
  • La communauté de SL est libre de créer n’importe quel objet / script mais ne participe pas directement à l’évolution du produit…

Bref, il y a dans Minecraft un petit zeste de gameplay et une dynamique communautaire unique qui fait la différence avec les autres plateformes (cf. Why Minecraft Matters). Il n’empêche qu’avec un peu de volonté (et beaucoup de travail) il serait tout à fait possible de transformer Minecraft multijoueurs en un quasi-univers virtuel. Des expérimentations sont ainsi en cours pour connecter plusieurs serveurs entre-eux et proposer une véritable grille où les joueurs pourraient se téléporter d’une carte à l’autre. Le jeu n’ayant pas été conçu en ce sens, les cluster de serveurs sont tout de même très instables et la gestion même des cartes pose de nombreux problèmes de conflits.

Tout ceci n’est que spéculation, la communauté semble pour le moment très attachée à la culture « indy » du jeu mais qui sait comment tout ceci pourrait évoluer en 1 an ou 2 ? Je crois savoir par exemple qu’il existe déjà un commerce de comptes en tout point semblable à ce que l’on trouve pour WoW ou Lineage (du gold farming en quelque sorte).

Y a-t-il une place pour les annonceurs ?

Impossible donc pour le moment de prédire comment la plateforme va évoluer et notamment si les annonceurs vont être invités à se joindre à la fête (ce que ne semble pas vouloir faire l’éditeur). Mais avec la concurrence d’autres plateformes virtuelles comme Lego Universe, le fameux Notch pourrait peut-être envisager un développement parallèle pour proposer une version alternative de Minecraft plus proche d’un univers virtuel, par exemple en exploitant le mode Creative, un mode de jeu sans adversaires qui privilégie la construction (en fait plus proche de SL).

Dans cette hypothèse,  nous pourrions envisager tout un tas de possibilités d’interaction et de présence des annonceurs dans Minecraft :

  • Sponsoriser une version du jeu où le joueur évoluerait dans un environnement créé par la marque (ex : une île coca-Cola) ;
  • Introduire des objets et des personnages associés à une marque (ex : un taureau RedBull qui serait extrêmement dur à chasser, mais très nourrissant) ;
  • Développer des contenus en relation avec la marque, mais dans le contexte du jeu (ex : Intel qui proposerait des tutoriaux pour concevoir des circuits électriques ou pseudo cartes-mères) ;
  • Proposer des attractions aux couleurs de la marque dans les lieux de rassemblement (ex : un village Renault sur un serveur dédié avec piste de course)
  • Créer des objets virtuels aux couleurs d’une marque (ex : une bière Guiness qu’il serait possible de brasser à partir de houblon qui ne pousserait que sur sa carte)
  • Distribuer des plugins pour effectuer des actions bien spécifiques (ex : Santa Cruz qui proposerait un plugin pour faire du skate)…

Les possibilités seraient donc nombreuses, tout comme sur d’autres plateformes virtuelles. Reste encore à l’éditeur de savoir s’il veut rester sur un modèle fermé (mais néanmoins très rémunérateur) ou ouvrir son modèle aux annonceurs pour développer encore plus son écosystème.

Pour le moment tout ceci n’est que supposition, mais je me suis fait confirmer que c’est tout à fait réalisable sur le plan technique. Resterait par contre un gros problème : une telle approche serait-elle compatible avec la culture Minecraft ? C’est justement sur ce point précis que l’expérience acquise sur d’autres plateformes virtuelles (SL, Entropia…) est un plus indéniable.

Dans tous les cas de figure, si vous ne connaissez pas Minecraft, je vous engage à tester ce jeu pour comprendre les mécaniques communautaires à l’oeuvre et vous rendre compte de la richesse créée en si peu de temps.

38 commentaires pour “Minecraft = Second Life + Lego universe – 24 bits”

  1. Posté par Julien a dit : le

    (ouch, commentaires en gris clair sur blac en 9px = illisible !!)

    Intéressant article sur cet univers que je voulais justement mieux connaitre. Une seule question : pourquoi vouloir absolument le pourrir avec de la pub/le monétiser ? On ne peut pas laisser un jeu tranquille sans venir mettre de la pub partout ? Sans compter que celui-ci est payant.

  2. Posté par Enkimy a dit : le

    N’oublions pas que Second Life est gratuit là où Minecraft a un prix d’achat.
    Il ne faut pas oublier que Minecraft n’a pas d’immenses serveurs à entretenir, là où tout est sauvegardé sur les serveurs à Second Life

    Minecraft n’a donc aucun besoin de se faire annoncer, surtout que les annonceurs risquent de ne pas être tellement interessé par un marché « de niche » (1M exemplaire vendus face à combien de joueurs de Second Life?)
    Dans tout les cas, si une publicité (forcée) arrivait dans Minecraft, ça risque de gueuler :-)

    Pour les tuto Minecraft.

    Un guide video très bien foutu avec exemples pratiques
    http://www.youtube.com/user/TheFantasio974

    L’encyclopedie Minecraft (en Anglais):
    http://www.minecraftwiki.net/wiki/Minecraft_Wiki

  3. Posté par Jewok a dit : le

    Le final de l’article sur Minecraft et les annonceurs est totalement faux, parce qu’il part sur un constat caduque en essayant de rapprocher Minecraft et Second life.
    Sauf qu’à la différence de Second Life, les gens payent pour accéder à un jeu. A partir de là, plusieurs constat s’imposent: premièrement, en payant l’accès à leur jeu, les joueurs sont, de manière très logique, beaucoup moins ouvert à toute forme de publicité. Qui payerais pour avoir accès à de la pub?
    Mais surtout, l’intérêt de Minecraft, c’est de se façonner SON monde. Donner à l’univers l’apparence que l’on souhaite, c’est là la force et la poésie de Minecraft. Y intégrer des éléments rappelant le monde réel, ce serais juste contreproductif, ça tuerais l’intérêt du jeu.
    Enfin, il n’y a pas de serveur général, chacun est sur sa partie. Et les serveurs multijoueurs sont avant tout des regroupements limités de joueurs évoluant ensemble. A partir de là, difficile de créer des parties spécifiques à des marques. Qui ira perdre son temps à visiter une île coca-cola? Quelle marque accepterait de payer le développement d’un batiment sur un serveur fréquenté par une dizaine de joueurs?
    Bref, le modèle économique de Minecraft est très bien ainsi, et essayer de récupérer la chose ne ferais que la détruire. La branlette marketing dans toute sa splendeur: aucun respect pour le consommateur ou le produit.

  4. Posté par llero a dit : le

    Bonjour,
    Je joue à Minecraft depuis un moment avec des amis. Nous avons payer les 10€ pour la version alpha à la fois pour profiter d’une version améliorée mais aussi pour soutenir ce jeu « indie ». Il est vrai que l’idée d’un taureau RedBull est sympa mais je pense que ça casserait l’esprit indépendant/geek de ce jeu. Ce qu’on aime dans minecraft c’est la proximité directe avec son créateur (avec son tweeter ou son blog), l’aspect un peu cheap et la grande liberté d’action dans le jeu. On est loin des concepts très commerciaux qu’on pu être les précédents mondes virtuels. D’ailleurs je pense que Notch le créateur va continuer sur cette lancée, un des prochains grand chantier : les « mods » permettront à tout les joueurs-développeurs d’enrichir eux-même directement le jeu.

    Bonne journée à vous.
    Llero

  5. Posté par SPTX a dit : le

    « Introduire des objets et des personnages associés à une marque (ex : un taureau RedBull qui serait extrêmement dur à chasser, mais très nourrissant) ; »

    Merci de laisser le gameplay à ceux qui savent ce que c’est. Crétin.

    « Développer des contenus en relation avec la marque, mais dans le contexte du jeu (ex : Intel qui proposerait des tutoriaux pour concevoir des circuits électriques ou pseudo cartes-mères) »

    Pour le dernier cas ce sont des jours d’implicatuion et de très solides connaissances en electronique informatique qui sont requisent. Aucun tutorial ne peut couvrir ça.

    Libre à vous de faire des serveurs aux couleurs des marques, mais… qui ira dessus? Un monde déjà créé, aussi fade et vomitif que le monde réel.

  6. Posté par Dieu 2.0 a dit : le

    Une belle démonstration par A+B que les marketeux sont la lie de l’humanité, très bon article.

  7. Posté par Mineur a dit : le

    Voilà un article intéressant. Enfin, je pense que pour un connard de markéteu ça doit être intéressant.

  8. Posté par A. Bernard a dit : le

    Joli ramassis de conneries.
    Avez-vous joué un minimum (ne serait-ce qu’une trentaine de minutes) à Minecraft avant de partir dans de telles spéculations ?

  9. Posté par demazeux2407 a dit : le

    Ho mais c’est mon moulin :), réaliser avec dunidan et castaka au havre de paix.

  10. Posté par Mlakuss a dit : le

    *tilt*
    Je tient à préciser deux-trois trucs:
    -Minecraft ne sera jamais sponsorisé puisqu’une fois la version finale de Minecraft sera sortie ET que Notch aura assez de sous, il le passera sous licence GNU.
    -Notch avance lentement dans le dévelloppement de minecraft et ajoute régulièrement de nouveaux bugs :s
    Certains joueurs dévelloppent des mods permettant de modifier/améliorer le gameplay.

  11. Posté par Moff Tigriss a dit : le

    Heu, lol ?

    Le succès de Minecraft n’est pas anodin. Il propose un univers en apparence simple, mais vierge de tout. Au joueur de construire ce qu’il souhaite. Au delà de toutes considérations sur le fait de vouloir mettre du sponsor partout, mettre un animal « sponsorisé », ou même inclure des objets de marketing aura un effet simple : le monde n’est plus vierge, alors qu’on vient tout juste d’y arriver.
    Ce qui fait l’alchimie si délicate de Minecraft s’écroulerait donc.

    Pour les serveurs multijoueurs, les choses sont différentes. Mais sur les serveurs francophones qui marchent, les gens se connectent pour profiter d’un univers propre où ils peuvent s’immerger. Pas retomber sur ce qui les entoure déjà IRL.
    La moindre incartade à ce principe aboutit en général à du griefing dans l’heure qui suit, au mieux.

    Bref, vouloir ramener Minecraft à SecondLife, c’est juste vouloir faire du mimétisme, et ça n’a aucun intérêt. Les 800k acheteurs n’ont pas acheté un futur SL, sinon ils seraient sur SL, justement.

    Au delà de ça, quand on se targue de faire un blog sur le marketing virtuel, on fait en sorte de soigner sa présentation. En faisant des screens soit même par exemple, et en indiquant la source des autres.

    Et pour ceux qui arriveraient ici par hasard, le forum Canard PC, section Minecraft, se fera un plaisir de vous accueillir dans une bonne ambiance !

  12. Posté par Gb a dit : le

    C’est un article orienté marketing/ pub online, arrettez de jouer les rebelles. L’info est bonne pour les concernés. Ce ne sont que des exemples de sponsoring. Et pour info payer canal+ donne aussi acces a la pub…

  13. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ demazeux2407 > Oui j’ai reçu à ce sujet un message de dokmixer. J’ai fait les modifications dans l’article.

    @ Jewok > Il est précisé dans l’article que les possibilités listées pour les annonceurs sont hypothétiques. Le but de ce blog est d’expliquer et d’évangéliser les opportunités offertes par les univers virtuels. Minecraft est dans cet article un sujet d’étude, pas une réalité concrète pour les annonceurs (mais ça vous le saviez déjà).

    @ Dieu 2.0 & Mineur > J’adore discuter avec vous ! Comment se fait-il qu’exprimer un avis au travers d’un prisme culturel différent du votre soit si sévèrement jugé ?

    @ A. Bernard > Oui j’y ai passé un peu de temps. Tout le monde n’est pas obligé d’avoir le même avis, nous avons des bagages culturels / professionnels différents et une vision biaisée par notre expérience. Pour ton information, ce sont les talibans qui pratiquent la pensée unique.

    @ Mlakuss > Qu’est-ce qui empêche Notch d’accepter des financements (de la part d’annonceurs) pour engager une équipe et accélérer l’évolution de son jeux ?

    @ Moff Tigriss > Encore une fois, qu’est-ce qui empêche l’éditeur d’appliquer un modèle freemium à sa plateforme (sans annonceurs pour la version payante téléchargeable et avec annonceurs pour la version gratuite et en ligne).

  14. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    Après reflexion je trouve que les réactions très vives dans les commentaires (je n’ai pas publié les insultes) prouvent à quel point la communauté est dynamique !

  15. Posté par WonderRico a dit : le

    Bonjour,

    > Y a-t-il de la place pour un autre Minecraft ? J’en doute. Un tel phénomène communautaire / viral peut-il éclore tous les ans ? J’en doute également.
    C’est une erreur à mon avis. Minecraft est simplement l’exemple parfait qu’une production (ici vidéo ludique) peut être viablement financée par les utilisateurs eux-même.

    Certains sites appliquent la formule au monde de la musique: de nombreux artistes ont déjà pu ainsi financer leur premier albums. (je citerai Mattrach)

    Des blogueurs de qualité, souvent bcp mieux informés que les « journalistes », arrivent à vivre des Dons de leur lecteurs. (cf Paul Jorion par exemple)

    On voit même ce model refaire surface en ces moments de crise dans des domaines bien plus classiques: les agriculteurs qui organisent des ventes en direct pour court-circuiter la grande distribution.

    Quand les « créateurs » et les « utilisateurs » collaborent main dans la main, plus besoin d’une armée d’intermédiaires (maison de disque, éditeurs, distributeurs et autres vampires assoifées de marge)

    Messieurs les marketeux (sauf votre respect Mr Cavazza) posez-vous les bonnes questions!

    P.S. le mot « plateforme » est tellement conoté « powerpoint pipotron », je n’ai pu m’empècher de sourire de le lire au premier sous-titre.

    Cordialement.

  16. Posté par geoffroy a dit : le

    Monsieur Cavazza,
    permettez-moi de réagir à votre article ainsi qu’aux commentaires publiés.

    > Votre raisonnement part déjà d’un constat qui n’a pas lieu d’être : Minecraft n’est pas une « plateforme de jeu multijoueurs ». Au départ, les mécanismes du jeu (dont on pourra extraire deux dynamiques principales : « survie » et « création ») sont fondamentalement solitaires. Dans un univers virtuel unique, propre à chaque joueur (puisque généré aléatoirement), chacun modèle et fait vivre son propre univers (comme le souligne Jewok un peu plus haut).
    L’aspect communautaire ne se greffe par dessus qu’en second lieu (à la différente de Second Life et des MMORPG sud-coréens et japonais qui eux sont créés justement en se basant sur l’aspect communautaire). Cela entraine donc que la communauté de Minecraft n’est pas unique, elle est en fait constituée d’une multitude de sous-communautés qui n’ont que peu de liens entre elles. Si le jeu propose un mode multijoueur, il faut tout de même préciser qu’il n’existe pas de serveur « public » mis à disposition par le développeur et accessible à tous (contrairement à Second Life ou aux MMORPG).
    Si votre réflexion porte sur les « opportunités offertes par les univers virtuels », alors elle est très pertinente et mérite un vrai débat. Seulement, vous n’avez pas choisi le bon exemple : cela reviendrai en fait dans le cas de Minecraft à se poser la question de la publicité glissée dans un jeu solo comme les Sims ou les Lapins Crétins (ce qui nous éloigne tout de même de l’aspect communautaire du marketing mis en avant dans votre article).

    > Mais poussons la réflexion plus loin. Admettons alors que Notch (le développeur) aie recours à des financement par des annonceurs privés. Soit, mais comment pourrait-on le faire passer à toute la communauté ? Passer par un serveur privé serait impossible (il n’existe pas de serveur public, et personne n’irait sérieusement sur un serveur décoré aux couleurs d’une ou plusieurs marque, même si celui-ci propose du contenu exclusif). Il pourrait glisser du contenu marketing directement dans le jeu (« taureau Rebull »…) mais là encore ça n’aurait pas l’effet escompté (je vous invite à relire le commentaire de Moff Tigriss sur l’alchimie du jeu). De plus, l’armée acharnée de moddeurs auraient vite-fait de retirer tout ce contenu intrusif.

    > Au final je tiens tout de même à préciser que toutes ces spéculations ne reposent sur rien de tangible dans le cas de Minecraft. Cela serait une antithèse complète de ce que l’on connaît aujourd’hui de Notch et de sa volonté par rapport au jeu (lisez quelques articles de son site ou de son Twitter, ainsi que le commentaire de Mlakuss plus haut pour vous en convaincre). En tout cas, tout cela ne semble vraisemblablement pas d’actualité.

    > La réflexion est très pertinente, mais l’exemple est très mal choisi (ou alors très mal documenté).

    p.s.: l’ironie de votre second commentaire (23:30) me choque.

  17. Posté par Bob a dit : le

    « Après reflexion je trouve que les réactions très vives dans les commentaires (je n’ai pas publié les insultes) prouvent à quel point la communauté est dynamique ! »
    Tu devrais plutôt te poser des questions.

    Ce n’est pas second life car il n’y a pas qu’un seul serveur, mais une multitude de petits. Ton exemple « de réalisation d’envergure dans Minecraft » n’est pas visitable par n’importe qui. Ce n’est pas du tout un « univers virtuel » comme peut l’être Second Life. Ce n’est pas un MMOG. A partir de cette erreur, tout l’article est biaisé.

    Minecraft, c’est comme acheter une boite de lego, construire des choses avec, se faire des histoires et éventuellement inviter des voisins à jouer (et pas toute la ville !).

  18. Posté par Damz Fish a dit : le

    En fait il y a un gros problème dans cette article.
    C’est que Minecraft n’est pas une « univers virtuel ».

    Un univers virtuel, nécessite un univers commun à un grand nombre de joueur.
    Minecraft ne propose pas de tel solution, un serveur de minecraft est l’équivalent en nombre de joueur d’un serveur de FPS, on peut compter tout au plus une dizaine à une centaine de joueur.

    Minecraft n’est pas un jeu massivement multijoueur en réalité c’est plutôt l’inverse, Minecraft est un jeu solo (on est tout seul sur un monde gigantesque) avec la possibilité de joué en multi.

    Et le succès de la communauté de Minecraft n’est pas si énorme que ça, par le passé d’autres jeux solo ont déjà eu de tel communauté (Oblivion etc)

    Cette article est donc un hors sujet, je ne sais pas si c’est que l’on vous a mal renseigné ou que vous ne connaissez pas assez le domaine en tout cas c’est le résultat.
    Cela dit c’est toujours bien de parlé des phénomène à la mode et il pourrait être intéressant pour vous d’arriver à corriger votre article, cela serait je pense une expérience enrichissante.

    Damz Fish

  19. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ geoffroy > Il n’y a pas d’ironie dans mon commentaire, il se trouve qu’il y avait bien longtemps que je n’avais pas vu autant de commentaires en si peu de temps sur ce blog. Cela prouve bien que la communauté est active et impliquée.

    * > Je vais travailler sur une seconde version de l’article car mes propos ne passent pas bien : je sais bien qu’i n’y a que des serveurs multi-joueurs éparpillés et que Minecraft est un jeu solo. Par contre il ne lui manque pas grand chose pour devenir une plateforme virtuelle : une grille de serveurs (des travaux sont visiblement en cours de ce côté), une monnaie et une place de marché (il existe déjà des initiative isolée). Je parle donc d’un avenir hypothétique où le jeu évolue en ce sens.

  20. Posté par Bibi a dit : le

    Pour info, notch a dors et déjà engagé une équipe et ce uniquement avec les recettes du jeu. Faut se renseigner…