Diversification forcée pour Zynga

En ce moment le cours de bourse de Zynga se porte plutôt bien (largement au-dessus du cours d’introduction). Il faut dire que les nouvelles sont bonnes : la diversification du leader mondial des jeux sociaux semble enfin prendre forme. Souvenez-vous qu’à une époque pas si lointaine, Zynga avait bien du mal à mettre en oeuvre cette fameuse diversification et souffrait de nombreuses lacunes (dépendance à Facebook, gameplays usés jusqu’à la corde, gros retard sur les terminaux mobiles…). Il semblerait que cette mauvaise passe soit de l’histoire ancienne car :

Avec le futur nouveau Zynga.com, ils vont enfin pouvoir commencer à s’éloigner de Facebook. Cette future plateforme hébergera dans un premier temps u nombre limité de jeux (CastleVilleWords With FriendsCityVilleHidden Chronicles et Zynga Poker) auquel vous pourrez jouer avec votre profil Zynga (ou avec Facebook Connect). Il y aura également une liste d’amis (zFriends), une monnaie virtuelle (zCoins), du tchat et même l’équivalent du ticker de FB.

Plus intéressant : cette plateforme proposera également les jeux d’autres éditeurs (qui bénéficieront des leviers de marketing et de monétisation de Zynga) qui pourront même être hébergés sur la plateforme technique de Zynga (zCloud). Peu de détails ont filtré, mais il semblerait que cette fameuse plateforme technique est au coeur de la stratégie de Zynga, car elle proposera une bien meilleure expérience aux joueurs grâce à plus de rapidité et surtout beaucoup plus de souplesse (Zynga launches Zynga.com, to expand beyond Facebook in a big way).

Les mauvaises langues pourront dire que cette diversification arrive de justesse, car l’édifice commençait à se fissurer : une audience en baisse (The End of the Facebook Gaming Boom?), des techniques de sur-monétisation dévoilées au grand jour (How Zynga Pampers The People That Spend Thousands Of Dollars On Its Facebook Games) et une concurrence toujours mieux organisée avec Tagged / Hi5 et Mindjolt / SGN (MySpace Co-Founder Chris DeWolfe Explains SGN’s New Name, Multi-Platform Plans).

Quoi que l’on puisse en dire, cette nouvelle plateforme de jeux est une très bonne nouvelle pour Zynga, surtout avec la généralisation des Timelines pour les marques qui parachève la transformation de Facebook (qui ne laisse plus trop de place aux applications). C’est donc grâce à cette plateforme que Zynga va aller chercher des relais de croissance, une situation ironique, car il y a quelques années Zynga se targuait justement d’être au coeur de l’action (sur Facebook) et de proposer des mécaniques sociales plus performantes que les concurrents qui gravitaient autour comme OMGPOP ou CasualCollective.

Au final, il semblerait que l’idée d’exploiter son propre portail de jeux n’est pas si bète. En ce sens, Zynga se conforme donc au modèle de ses illustres ancêtres comme PopCap, Pogo ou encore Shockwave.com (qui a été lancé en 1999 je vous le rappelle). Espérons simplement qu’avec cette nouvelle indépendance ils ne vont pas réitérer leurs erreurs de jeunesse (Scamville, ou pourquoi les social games ne sont pas la poule aux oeufs d’or).

Mise à jour (06/05/2012) : La diversification s’accélère puisque Zynga a depuis racheté OMGPOP et lancé un nouveau jeu (Slingo, un mélange de bingo et de machine à sous).

2 commentaires pour “Diversification forcée pour Zynga”

  1. Posté par rilax a dit : le

    C’est dommage, vos articles sur les jeux ne sont pas du même niveau que vos autres analyses.
    L’indépendance de zynga.com à FB est toute relative car ils utilisent FB connect. FB ouvre de nouveau sa newsfeed aux applications. Les “nouveaux” jeux que vous citez ont plusieurs mois .. slyngo est le nouveau jeu de Zynga .. qui se place pour une éventuelle ouverture du marché du gambling aux US.

    Zynga a surtout racheté OMGpop et son draw me something qui rapporte énormément d’argent ainsi que tout un tas de jeux et une plateforme indépendante ..

  2. Posté par Fred Cavazza a dit : le

    @ Rilax > Cet article a été publié au début du mois de mars 2012, Slingo n’était pas en ligne et le rachat de “Draw Me” n’était pas encore fait. Pour info, je parlais déjà d’OMGPOP il y a 3 ans :

    http://www.interfacesriches.fr/2009/05/03/limmersion-element-cle-dans-lexperience-de-jeu-en-ligne/

    Mais l’article mérite tout de même une petite mise à jour.