Un pas en arrière et deux pas sur le côté pour Zynga

Décidément l’actualité est vraiment très chaude pour Zynga qui n’en finit pas de faire parler de lui (vous noterez d’ailleurs que c’est le troisième billet consécutif que je rédige sur cet éditeurs de social games). Au cours des dernière semaines, Zynga s’est ainsi fâché avec Facebook pour une histoire de revenus et de commissions sur les transactions (Zynga pourrait lancer sa propre plateforme virtuelle et divorcer de Facebook) puis voyant que Facebook pouvait faire pression (Zynga’s Losing Streak Continues) ils ont décidé de se réconcilier (Why Facebook and Zynga Declared a 5-Year Truce).

Bref, le partenariat entre Zynga et Facebook semble plus fort que jamais, sauf que… il semblerait que Zynga cherche à ne pas regrouper tous ses oeufs dans le même panier avec notamment un partenariat tout neuf avec Yahoo! : Yahoo to Run Zynga Games Across its Properties. Cet accord fait suite à un autre accord de distribution avec MSN signé en début d’année (Zynga’s FarmVille Comes to MSN Games).

Donc la stratégie de Zynga est d’élargir son réseau de distribution sur d’autres plateformes (dont notamment MySpace et l’iPhone) ? Non pas réellement, la tendance serait plus à une distribution sélective avec notamment l’abandon de Tagged obligeant l’éditeur à distribuer des coupons de réduction (virtuels) pour rapatrier ses joueurs sur Facebook : Zynga Goes To The Mattresses With Mafia Wars Users.

Voilà donc où nous en sommes aujourd’hui : Un éditeur roi sur son créneau qui verrouille sa présence sur les portails et les plateformes sociales à plus fort trafic (Facebook, MySpace, Yahoo!, MSN et iTunes). Pour le moment la situation est stabilisée, ces partenariats sont à la fois la force et la faiblesse de Zynga dont les aspirations d’indépendance (avec Zynga Live) semblent neutralisées.

Après tous ces rebondissements, je ne pense pas que Zynga cherche à nouveau à fragiliser cet équilibre dans les prochains mois, surtout avec le lancement en grandes pompes de FrontierVille, le petit dernier de la gamme : Zynga Heads Out West for Its Latest Release, FrontierVille.

FrontierVille, le dernier social games de Zynga
FrontierVille, le dernier social games de Zynga

Nous verrons bien si l’été sera une période propice pour le développement de l’activité (moins de travail = plus de temps libre au bureau).

2 commentaires pour “Un pas en arrière et deux pas sur le côté pour Zynga”

  1. Posté par Alexandre Scriabine a dit : le

    Zynga fait d’autant plus couler d’encre ces derniers jours avec sa levée de fonds de 147M$ par la Japan’s Softbank : http://games.venturebeat.com/2010/06/14/zynga-gets-147m-investment-from-japans-softbank/

  2. Posté par Thomas Bidaux a dit : le

    Le deal avec Softbank mentionné par Alexandre va dans le sens du partenariat avec Yahoo; Softbank étant l’actionnaire majoritaire de Yahoo Japan.

    Je trouve intéressant que Zynga se développe à l’est quand Playdom dit chercher à se développer à l’Ouest.

    http://www.gamesindustry.biz/articles/europe-offers-acquisition-gambling-opportunities-for-playdom

Laisser un commentaire